Notre-Dame de Pépiole Bienvenue dans notre chapelle

Vendredi de la Quatrième Semaine

Nous ne savons pas ton mystère (par Le Chœur de l’Abbaye de Tamié)

1
Nous ne savons pas ton mystère,
Amour infini ;
Mais tu as un cœur,
Toi qui cherches le fils perdu,
Et tu tiens contre toi
Cet enfant difficile
Qu’est le monde des humains.

2
Nous ne voyons pas ton visage,
Amour infini ;
Mais tu as des yeux,
Car tu pleures dans l’opprimé,
Et tu poses sur nous
Ce regard de lumière
Qui révèle ton pardon.

3
Nous ne voyons pas ton ouvrage,
Amour infini ;
Mais tu as des mains
Qui allègent notre labeur,
Et tu peines avec nous
Pour tracer sur la terre
Un chemin vers ton repos.

4
Nous ne savons pas ton langage,
Amour infini ;
Mais tu es le cri
Que nos frères lancent vers nous,
Et l’appel du pécheur
S’élevant de l’abîme
Vers le Dieu de liberté.

Les psaumes 146-147 (par Le Chœur de l’Abbaye de Keur Moussa au Sénégal)

R/ A vous il est donné de connaître les mystères du Royaume des cieux :

Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez

et les oreilles qui entendent ce que vous entendez !

1 Alléluia ! Il est bon de fêter notre Dieu,
il est beau de chanter sa louange !

2 Le Seigneur rebâtit Jérusalem,
il rassemble les déportés d’Israël ;
3 il guérit les cœurs brisés
et soigne leurs blessures.

4 Il compte le nombre des étoiles,
 il donne à chacune un nom ;
 5 il est grand, il est fort, notre Maître :
 nul n’a mesuré son intelligence.
 6 Le Seigneur élève les humbles
 et rabaisse jusqu’à terre les impies.

7 Entonnez pour le Seigneur l’action de grâce,
jouez pour notre Dieu sur la cithare !
8 Il couvre le ciel de nuages,

il prépare la pluie pour la terre ;
il fait germer l’herbe sur les montagnes
et les plantes pour l’usage des hommes ;
9 il donne leur pâture aux troupeaux,
aux petits du corbeau qui la réclament.
10 La force des chevaux n’est pas ce qu’il aime,
ni la vigueur des guerriers, ce qui lui plaît ;
11 mais le Seigneur se plaît avec ceux qui le craignent,
avec ceux qui espèrent son amour.

12 Glorifie le Seigneur, Jérusalem !
Célèbre ton Dieu, ô Sion !

13 Il a consolidé les barres de tes portes,
dans tes murs il a béni tes enfants ;
14 il fait régner la paix à tes frontières,
et d’un pain de froment te rassasie.

15 Il envoie sa parole sur la terre :
rapide, son verbe la parcourt.
16 Il étale une toison de neige,
il sème une poussière de givre.

17 Il jette à poignées des glaçons ;
devant ce froid, qui pourrait tenir ?
18 Il envoie sa parole : survient le dégel ;
il répand son souffle : les eaux coulent.

19 Il révèle sa parole à Jacob,
ses volontés et ses lois à Israël.
20 Pas un peuple qu’il ait ainsi traité ;
nul autre n’a connu ses volontés. Alléluia !

 

Doxologie et Refrain

 

 

« Je fléchis les genoux en présence du Père, de qui toute paternité tient son nom, au ciel et sur la terre.

Selon la richesse de sa gloire, qu'il daigne vous armer de puissance, par son Esprit, pour que se fortifie en vous l'être intérieur, qu'il fasse habiter le Christ en vos cœurs par la foi, enracinés et fondés dans l'amour. »

Lettre de Paul aux Ephésiens 3,14-17

Cantique évangélique – Benedictus (par Le Chœur de l’Abbaye de Tamié)

Cantique évangélique (Lc 1, 68-79) – Benedictus – Cantique de Zacharie

Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,

qui visite et rachète son peuple.

Il a fait surgir la force qui nous sauve

dans la maison de David, son serviteur,

comme il l'avait dit par la bouche des saints,

par ses prophètes, depuis les temps anciens :

salut qui nous arrache à l'ennemi,

à la main de tous nos oppresseurs,

amour qu'il montre envers nos pères,

mémoire de son alliance sainte,

serment juré à notre Père Abraham

de nous rendre sans crainte,

afin que, délivrés de la main des ennemis, †

nous le servions dans la justice et la sainteté,

en sa présence, tout au long de nos jours.

Et toi, petit enfant, tu seras appelé

prophète du Très-Haut :

tu marcheras devant, à la face du Seigneur,

et tu prépareras ses chemins

pour donner à son peuple de connaître le salut

par la rémission de ses péchés,

grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,

quand nous visite l'astre d'en haut,

pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres

et l'ombre de la mort, pour conduire nos pas

au chemin de la paix.

Doxologie

Dieu, nous rêvons toujours que ton Règne vienne avec puissance,

dans une lumière éclatante…

Mais ton Royaume est déjà là au milieu de nous :

il chemine secrètement au cœur de toute humanité ;

il germe en silence dans nos rencontres et nos paroles échangées…

Dieu, Lumière et Parole de lumière, donne-nous la douceur et la mobilité de ta Sagesse :

il est bon pour nous de ne pas savoir l'heure et le jour de ta gloire !

Donne-nous d'entrer dans la patience du grain de blé jeté en terre,

dans l'espérance d'un fruit promis par Toi…

Dans cette attente, nous t'appelons, Notre Père…

Notre Père (par Le Chœur de l’Abbaye de Tamié)