Notre-Dame de Pépiole Bienvenue dans notre chapelle

Samedi de la Quatrième Semaine

Pleine de Grâce (par Le Chœur de l’Abbaye de Tamié)

1
Pleine de grâce, réjouis-toi !
L'Emmanuel a trouvé place
Dans ta demeure illuminée ;
Par toi la gloire a rayonné
Pour le salut de notre race.
2
Arche d'alliance, réjouis-toi !
Sur toi repose la présence
Du Dieu caché dans la nuée,
Par toi la route est éclairée
Dans le désert où l'homme avance.

3
Vierge fidèle, réjouis-toi !
Dans la ténèbre où Dieu t'appelle,
Tu fais briller si haut ta foi
Que tu reflètes sur nos croix
La paix du Christ et sa lumière.
4
Reine des anges, Réjouis-toi !
Déjà l'Église en toi contemple
La création transfigurée :
Fais-nous la joie de partager
L'exultation de ta louange.

Le Psaume 91 (par Le Chœur de l’Abbaye de Keur Moussa au Sénégal)

R/ Devant l'ouvrage de tes mains, je m'écrie :

Que tes œuvres sont grandes, Seigneur ! 

2 Qu’il est bon de rendre grâce au Seigneur,
de chanter pour ton nom, Dieu Très-Haut,
3 d’annoncer dès le matin ton amour,
ta fidélité, au long des nuits,
4 sur la lyre à dix cordes et sur la harpe,
sur un murmure de cithare.

5 Tes œuvres me comblent de joie ;
devant l’ouvrage de tes mains, je m’écrie :
6 « Que tes œuvres sont grandes, Seigneur !
Combien sont profondes tes pensées ! »

7 L’homme borné ne le sait pas,
l’insensé ne peut le comprendre :
8 ils croissent comme l’herbe, les impies,
ils fleurissent, ceux qui font le mal,
mais pour disparaître à jamais.

9 Toi, tu es pour toujours le Seigneur.
10 Vois tes ennemis qui périssent,*
la déroute de ceux qui font le mal.

11 Tu me donnes la fougue du taureau,
tu me baignes d’huile nouvelle ;
12 j’ai vu, j’ai repéré mes espions,
j’entends ceux qui viennent m’attaquer.

13 Le juste grandira comme un palmier,
il poussera comme un cèdre du Liban ;
14 planté dans les parvis du Seigneur,
il grandira dans la maison de notre Dieu.

15 Vieillissant, il fructifie encore,
il garde sa sève et sa verdeur
16 pour annoncer : « Le Seigneur est droit !
Pas de ruse en Dieu, mon rocher ! »

Doxologie et refrain

R/ Devant l'ouvrage de tes mains, je m'écrie :

Que tes œuvres sont grandes, Seigneur ! 

« Enracinés et fondés dans l'amour, nous aurons ainsi la force de comprendre, avec tous les saints, ce qu'est la largeur, la longueur, la profondeur du Mystère…

Nous connaîtrons l'amour du Christ qui surpasse toute connaissance, afin que nous soyons comblés jusqu'à recevoir toute la plénitude de Dieu. » 

Lettre de Paul aux Ephésiens 3,17-19

Cantique évangélique – Benedictus (par Le Chœur de l’Abbaye de Tamié)

Cantique évangélique (Lc 1, 68-79) – Benedictus – Cantique de Zacharie

Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,

qui visite et rachète son peuple.

Il a fait surgir la force qui nous sauve

dans la maison de David, son serviteur,

comme il l'avait dit par la bouche des saints,

par ses prophètes, depuis les temps anciens :

salut qui nous arrache à l'ennemi,

à la main de tous nos oppresseurs,

amour qu'il montre envers nos pères,

mémoire de son alliance sainte,

serment juré à notre Père Abraham

de nous rendre sans crainte,

afin que, délivrés de la main des ennemis, †

nous le servions dans la justice et la sainteté,

en sa présence, tout au long de nos jours.

Et toi, petit enfant, tu seras appelé

prophète du Très-Haut :

tu marcheras devant, à la face du Seigneur,

et tu prépareras ses chemins

pour donner à son peuple de connaître le salut

par la rémission de ses péchés,

grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,

quand nous visite l'astre d'en haut,

pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres

et l'ombre de la mort, pour conduire nos pas

au chemin de la paix.

Doxologie

Dieu, ton Christ a pris chair dans un « Amen » humain…

Que le « Oui » de Marie, totale transparence à ta Parole,

résonne en nous selon ses multiples nuances, à la mesure de notre propre consentement.

Dieu, crée en nous un cœur pur, attentif à ce qui se dit en lui, à ce qui se fait en lui : désensable en nous la source du oui initial,

dégage-le de ce qui l'encombre et le retient encore.

Fais-nous devenir en nous-mêmes et pour le monde une maison apaisée, irriguée

et élargie par le souffle de l'Esprit où tout homme, toute femme puisse se faire reconnaître.

Dans cette communion, nous t'appelons par ton Nom :

Notre Père (par Le Chœur de l’Abbaye de Tamié)