Notre-Dame de Pépiole Bienvenue dans notre chapelle

Samedi de la Deuxième Semaine

Louange du soir

Voici la nuit par l’Abbaye du Bec Hellouin


Voici la nuit,
L’immense nuit des origines,
Et rien n’existe hormis l’amour,
Hormis l’amour qui se dessine :
En séparant le sable et l’eau,
Dieu préparait comme un berceau,
La terre où il viendrait au jour.

Voici la nuit,
L’heureuse nuit de Palestine,
Et rien n’existe hormis l’Enfant,
Hormis l’Enfant de vie divine :
En prenant chair de notre chair,
Dieu transformait tous nos déserts,
En terre d’immortels printemps.

Voici la nuit,
L’immense nuit sur la colline,
Et rien n’existe hormis le Corps,
Hormis le Corps criblé d’épines :
En devenant un crucifié,
Dieu fécondait comme un verger,
La terre où le plantait la mort.

Voici la nuit,
L’immense nuit qui s’illumine,
Et rien n’existe hormis Jésus,
Hormis Jésus où tout culmine :
En s’arrachant à nos tombeaux,
Dieu conduisait au jour nouveau,
La terre où il était vaincu.

Voici la nuit,
La longue nuit où l’on chemine,
Et rien n’existe hormis ce lieu,
Hormis ce lieu d’espoir en ruine :
En s’arrêtant dans nos maisons,
Dieu préparait comme un buisson,
La terre où tomberait le feu.

Psaume 115 – Je marcherai en présence du Seigneur par Le Chœur des Moines de l’Abbaye de Tamié 

Je marcherai en présence du Seigneur,
sur la terre des vivants
Je crois et je parlerai,
moi qui ai beaucoup souffert,

Il en coûte au Seigneur
de voir mourir les siens !

Ne suis-je pas, Seigneur, ton serviteur,
moi, dont tu brisas les chaînes ?

Je t’offrirai le sacrifice d’action de grâce,
j’invoquerai le nom du Seigneur.

Je marcherai en présence du Seigneur,
sur la terre des vivants
Je tiendrai mes promesses au Seigneur,
oui, devant tout son peuple !

à l’entrée de la maison du Seigneur,
au milieu de Jérusalem !
 Je marcherai en présence du Seigneur,
sur la terre des vivants

Jésus leur adressa la parole :

« Vous êtes mes amis

si vous faites ce que je vous commande.

Je ne vous appelle plus serviteurs,

car le serviteur reste dans l'ignorance

de ce que fait son maître ;

je vous appelle amis

parce que tout ce que

j'ai entendu auprès de mon Père,

je vous l'ai fait connaître.»

Magnificat par le Chœur des Moines de l’Abbaye de Tamié

« Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

Il s'est penché sur son humble servante ;

désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !

Sa miséricorde s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.

Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour,

de la promesse faite à nos pères,

en faveur d'Abraham et sa descendance à jamais. »

Dieu qui éprouves la mort des tiens et qui brises les chaînes des malheureux, comment pourrions-nous te rendre tout le bien que tu nous as fait ? Accepte en retour d'action de grâce, l'offrande de ton Serviteur Jésus, fils de Marie, le Béni pour les siècles. Amen !