Notre-Dame de Pépiole Bienvenue dans notre chapelle

Mercredi de la Première Semaine

Un jour nouveau commence (par le Chœur de l’Abbaye de Citeaux)


Un jour nouveau commence,
Un jour reçu de toi,
Père,
Nous l’avons remis d’avance
En tes mains tel qu’il sera.

Émerveillés ensemble,
Émerveillés de toi,
Père
Nous n’avons pour seule offrande
Que l’accueil de ton amour.

Marqués du goût de vivre,
Du goût de vivre en toi,
Père,
Nous n’avons pas d’autres vivres
Que la faim du pain rompu.

Comment chanter ta grâce,
Comment chanter pour toi,
Père,
Si nos cœurs ne veulent battre
De l’espoir du Corps entier ?

Le jour nouveau se lève
Le jour connu de toi,
Père,
Que ton Fils dans l’homme achève
La victoire de la croix.

Le psaume 35 (par Le Chœur de l’Abbaye de Tamié)

En toi, Seigneur, c’est la source de vie, à ta lumière nous voyons la lumière.

C’est le péché qui parle au cœur de l’impie ; * ses yeux ne voient pas que Dieu est terrible.

Il se voit d’un œil trop flatteur pour trouver et haïr sa faute ; *

il n’a que ruse et fraude à la bouche, il a perdu le sens du bien.

Il prépare en secret ses mauvais coups. + La route qu’il suit n’est pas celle du bien ; * il ne renonce pas au mal.

Dans les cieux, Seigneur, ton amour ; jusqu’aux nues, ta vérité ! *

Ta justice, une haute montagne ; tes jugements, le grand abîme ! Tu sauves, Seigneur, l’homme et les bêtes :

qu’il est précieux ton amour, ô mon Dieu ! A l’ombre de tes ailes, tu abrites les hommes : +

ils savourent les festins de ta maison ; * aux torrents du paradis, tu les abreuves.

En toi est la source de vie ; par ta lumière nous voyons la lumière.

Garde ton amour à ceux qui t’ont connu, ta justice à tous les hommes droits.

Que l’orgueilleux n’entre pas chez moi, que l’impie ne me jette pas dehors !

Voyez : ils sont tombés, les malfaisants ; abattus, ils ne pourront se relever.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, pour des siècles des siècles, Amen.

 

« Le Christ est le commencement, Premier-né d'entre les morts, afin de tenir en tout, lui, le premier rang.

Car il a plu à Dieu de faire habiter en lui toute la plénitude et de tout réconcilier par lui et pour lui, en établissant la paix par le sang de sa croix. »

Lettre de Paul aux Colossiens 1,19-20

 

Cantique évangélique – Benedictus (par Le Chœur de l’Abbaye de Tamié)

Cantique évangélique (Lc 1, 68-79) – Benedictus – Cantique de Zacharie

Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,

qui visite et rachète son peuple.

Il a fait surgir la force qui nous sauve

dans la maison de David, son serviteur,

comme il l'avait dit par la bouche des saints,

par ses prophètes, depuis les temps anciens :

salut qui nous arrache à l'ennemi,

à la main de tous nos oppresseurs,

amour qu'il montre envers nos pères,

mémoire de son alliance sainte,

serment juré à notre Père Abraham

de nous rendre sans crainte,

afin que, délivrés de la main des ennemis, †

nous le servions dans la justice et la sainteté,

en sa présence, tout au long de nos jours.

Et toi, petit enfant, tu seras appelé

prophète du Très-Haut :

tu marcheras devant, à la face du Seigneur,

et tu prépareras ses chemins

pour donner à son peuple de connaître le salut

par la rémission de ses péchés,

grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,

quand nous visite l'astre d'en haut,

pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres

et l'ombre de la mort, pour conduire nos pas

au chemin de la paix.

Doxologie

« Apprends-nous à prier, car nous ne savons pas que demander… »

Dieu, ouvre-nous à plus haut que nous-mêmes et tiens-nous debout intérieurement pour devenir autres, pour faire face à ton mystère et à toute contradiction.

Dieu, tu nous donnes d'accueillir, aujourd'hui, ton Souffle saint et d'entrer dans la respiration de ta vie : Toi, tu es donation totale et toujours mobilisé pour autrui.

Que ton Esprit nous détourne du souci de nous-mêmes pour devenir feu de la prière continuelle : ouvre en nous le goût et le souci de l'autre, du proche et du lointain.

Alors nous entrerons vraiment en filiation, car Toi, tu es bon et tu fais lever ton soleil sur toute humanité. Nous t'appelons, Notre Père…

Notre Père (par Le Chœur de l’Abbaye de Tamié)