Notre-Dame de Pépiole Bienvenue dans notre chapelle

Lundi de la Première Semaine

Amour qui planais sur les eaux De la tour du pin/Gelineau/Kinnor – par le Chœur de l’Abbaye de Timadeuc

1.
Amour qui planais sur les eaux
Et les berças du premier souffle,
Nos âmes dorment ;
Prends-les d'un battement nouveau
Qui reflue au Christ vers leur source
Pour déborder parmi les hommes.
2.
Tu es cette voix qui gémit,
Dans les douleurs de notre monde,
Le nom du Père ;
Mais en retour tu es aussi
La voix apportant sa réponse :
L'Amour de Dieu couvre la terre.

3.
Tu es la genèse en tout temps,
Tu es le vent qui crie naissance
À l'âme obscure ;
Tu nous engendres du dedans,
Tu fais tressaillir le silence
Au fond de toute créature.
4.
Amour descendant aujourd'hui,
Viens agiter les eaux enfouies
De nos baptêmes,
Qui de la mort de Jésus Christ
Nous font ressurgir dans sa vie :
Tout est amour dans l'Amour même.

Le psaume 5 (par Le Chœur de l’Abbaye de Tamié)

Je me tourne vers toi, Seigneur, au matin, tu écoutes ma voix 

Écoute mes paroles, Seigneur, comprends ma plainte ; entends ma voix qui t’appelle, Ô mon Roi et mon Dieu !
Je me tourne vers toi, Seigneur, au matin, tu écoutes ma voix ; au matin, je me prépare pour toi et je reste en éveil.
Tu n’es pas un Dieu ami du mal, chez toi, le méchant n’est pas reçu. Non, l’insensé ne tient pas devant ton regard.
Tu détestes tous les malfaisants, tu extermines les menteurs ; l’homme de ruse et de sang, le Seigneur le hait.
Pour moi, grâce à ton amour, j’accède à ta maison ; vers ton temple saint, je me prosterne, saisi de crainte.
Seigneur, que ta justice me conduise ; des ennemis me guettent, aplanis devant moi ton chemin.
Rien n’est vrai dans leur bouche, ils sont remplis de malveillance ; leur gosier est un sépulcre béant, et leur langue, un piège.
Dieu, traite-les en coupables, qu’ils échouent dans leurs projets ! Pour tant de méfaits, disperse-les, puisqu’ils te résistent.
Allégresse pour qui s’abrite en toi, joie éternelle ! Tu les protèges, pour toi ils exultent, ceux qui aiment ton nom.
Toi, Seigneur, tu bénis le juste du bouclier de ta faveur, tu le couvres.

Rendons gloire au Père tout puissant, à son fils Jésus-Christ le Seigneur, à l'Esprit qui habite en nos cœurs, pour les siècles des siècles. Amen.

Cantique évangélique – Benedictus (par Le Chœur de l’Abbaye de Tamié)

Cantique évangélique (Lc 1, 68-79) – Benedictus – Cantique de Zacharie

Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,

qui visite et rachète son peuple.

Il a fait surgir la force qui nous sauve

dans la maison de David, son serviteur,

comme il l'avait dit par la bouche des saints,

par ses prophètes, depuis les temps anciens :

salut qui nous arrache à l'ennemi,

à la main de tous nos oppresseurs,

amour qu'il montre envers nos pères,

mémoire de son alliance sainte,

serment juré à notre Père Abraham

de nous rendre sans crainte,

afin que, délivrés de la main des ennemis, †

nous le servions dans la justice et la sainteté,

en sa présence, tout au long de nos jours.

Et toi, petit enfant, tu seras appelé

prophète du Très-Haut :

tu marcheras devant, à la face du Seigneur,

et tu prépareras ses chemins

pour donner à son peuple de connaître le salut

par la rémission de ses péchés,

grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,

quand nous visite l'astre d'en haut,

pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres

et l'ombre de la mort, pour conduire nos pas

au chemin de la paix.

Doxologie