Notre-Dame de Pépiole Bienvenue dans notre chapelle

Jeudi de la Première Semaine

Soleil Levant (par le Chœur de l’Abbaye du Bec Hellouin)


Béni de Dieu
En qui le Père se complaît,
Tu es venu baptiser l’homme dans ta mort,
Et le Jourdain baigna ton corps.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Justice du Royaume ;
Que nous chantions pour ton retour :

Béni soit au nom du Seigneur

celui qui vient sauver son peuple !

Rocher nouveau
D’où sort le Fleuve de la vie,
Tu es venu abreuver ceux qui croient en toi,
Et tu laissas s’ouvrir ton cœur.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Fontaine intarissable ;
Que nous chantions pour ton retour :

Béni soit au nom du Seigneur

celui qui vient sauver son peuple !

Le psaume 56 (par Keur Moussa)

Premier-né de toute créature, Sagesse de Dieu, gloire à toi !

Pitié, mon Dieu, pitié pour moi ! En toi je cherche refuge, un refuge à l’ombre de tes ailes, aussi longtemps que dure le malheur.

Je crie vers Dieu, le Très-Haut, vers Dieu qui fera tout pour moi.

Du ciel, qu’il m’envoie le salut : (mon adversaire a blasphémé !). Que Dieu envoie son amour et sa vérité !

Je suis au milieu de lions et gisant parmi des bêtes féroces ; ils ont pour langue une arme tranchante, pour dents, des lances et des flèches.

R / Dieu, lève-toi sur les cieux : que ta gloire domine la terre !

Ils ont tendu un filet sous mes pas : j’allais succomber. * Ils ont creusé un trou devant moi, ils y sont tombés.

Mon cœur est prêt, mon Dieu, + mon cœur est prêt ! * Je veux chanter, jouer des hymnes !

Éveille-toi, ma gloire ! + Éveillez-vous, harpe, cithare, * que j’éveille l’aurore !

Je te rendrai grâce parmi les peuples, Seigneur, et jouerai mes hymnes en tous pays.

Ton amour est plus grand que les cieux, ta vérité, plus haute que les nues.

R / Dieu, lève-toi sur les cieux : que ta gloire domine la terre !

Rendons gloire au Père tout puissant, à son fils Jésus-Christ le Seigneur, à l'Esprit qui habite en nos cœurs, pour les siècles des siècles. Amen.

 

« Maintenant, Dieu nous a réconciliés dans le corps périssable de son Fils, par sa mort, pour nous faire paraître devant lui, saints et irréprochables.

Mais il faut que, par la foi, nous tenions solides et fermes sans nous laisser déporter hors de l'espérance de l'Évangile que nous avons entendu, qui a été proclamé à toute créature sous le ciel. »

Lettre de Paul aux Colossiens 1,22-23

 

 

Cantique évangélique – Benedictus (par Le Chœur de l’Abbaye de Tamié)

Cantique évangélique (Lc 1, 68-79) – Benedictus – Cantique de Zacharie

Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,

qui visite et rachète son peuple.

Il a fait surgir la force qui nous sauve

dans la maison de David, son serviteur,

comme il l'avait dit par la bouche des saints,

par ses prophètes, depuis les temps anciens :

salut qui nous arrache à l'ennemi,

à la main de tous nos oppresseurs,

amour qu'il montre envers nos pères,

mémoire de son alliance sainte,

serment juré à notre Père Abraham

de nous rendre sans crainte,

afin que, délivrés de la main des ennemis, †

nous le servions dans la justice et la sainteté,

en sa présence, tout au long de nos jours.

Et toi, petit enfant, tu seras appelé

prophète du Très-Haut :

tu marcheras devant, à la face du Seigneur,

et tu prépareras ses chemins

pour donner à son peuple de connaître le salut

par la rémission de ses péchés,

grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,

quand nous visite l'astre d'en haut,

pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres

et l'ombre de la mort, pour conduire nos pas

au chemin de la paix.

Doxologie

Dans le dénuement où nous jettent parfois

les événements, toujours le temps qui passe et nous effrite…

Dieu, ouvre-nous à ce qui vient, à ce qu'il y a de plus humain dans l'humain.

Que le désir infini, la soif inassouvie, l'espérance contre toute espérance transforment l'impasse en passage vers une vie multipliée !

Tu nous dis : « Va… et fais avec ce que tu as. » Non pas avec ce que nous aimerions avoir, ni avec ce que nous n'avons plus… mais avec le peu qui est le tout et l'ouverture vers la surabondance…

Dieu, donne-nous de comprendre que la vie se multiplie d'être partagée à partir de notre propre manque et du possible de ce jour.

Tu nous exposes à cette profusion de la grâce quand tu nous ouvres sur le large, là où l'étranger nous rejoint… et la rencontre se fait promesse.

Dieu, Tu es vraiment Notre Père…

Notre Père (par Le Chœur de l’Abbaye de Tamié)