Notre-Dame de Pépiole Bienvenue dans notre chapelle

Jeudi de la Première Semaine

Louange du soir

Ô Père des lumières par Le Chœur des Moines de l’Abbaye de Tamié


Ô Père des lumières,
lumière éternelle et source de toute lumière,
tu fais briller au seuil de la nuit
la lumière de ton visage.
Les ténèbres pour toi ne sont point ténèbres.
Pour toi les nuits sont aussi claires que le jour.
Que nos prières devant toi
s’élèvent comme un encens
et nos mains comme l’offrande du soir.

Ô Père des lumières,
lumière éternelle et source de toute lumière,
tu fais briller au seuil de la nuit.
La splendeur du Ressuscité :
Nous n’avons plus besoin de lune ou de soleil:
Nous avançons à la lumière de l’Agneau!
Que nos prières devant toi
s’élèvent comme un encens
et nos mains comme l’offrande du soir.

Ô Père des lumières,
lumière éternelle et source de toute lumière,
Tu fais briller au seuil de la nuit.
La clarté de ton Esprit Saint :
Nous tenons allumées nos lampes pour les noces,
Et nous allons à la rencontre de l’Époux.
Que nos prières devant toi
s’élèvent comme un encens
et nos mains comme l’offrande du soir.

Psaume 29

2 Je t’exalte, Seigneur : tu m’as relevé,
tu m’épargnes les rires de l’ennemi.
3 Quand j’ai crié vers toi, Seigneur,
mon Dieu, tu m’as guéri ;*
4 Seigneur, tu m’as fait remonter de l’abîme
et revivre quand je descendais à la fosse.
5 Fêtez le Seigneur, vous, ses fidèles,
rendez grâce en rappelant son nom très saint.
6 Sa colère ne dure qu’un instant,
sa bonté, toute la vie ;*
avec le soir, viennent les larmes,

mais au matin, les cris de joie.
7 Dans mon bonheur, je disais :
Rien, jamais, ne m’ébranlera!
8 Dans ta bonté, Seigneur, tu m’avais fortifié
sur ma puissante montagne ;*
pourtant, tu m’as caché ta face
et je fus épouvanté.
9 Et j’ai crié vers toi, Seigneur,
j’ai supplié mon Dieu:
10 «A quoi te servirait mon sang
si je descendais dans la tombe ?*

La poussière peut-elle te rendre grâce
et proclamer ta fidélité ?
11 Écoute, Seigneur, pitié pour moi !
Seigneur, viens à mon aide ! »
12 Tu as changé mon deuil en une danse,
mes habits funèbres en parure de joie.
13 Que mon cœur ne se taise pas,
qu’il soit en fête pour toi,*
et que sans fin, Seigneur, mon Dieu,
je te rende grâce !

 

Nous avons la parole des prophètes

qui est la solidité même.

Vous avez raison de fixer

votre regard sur elle,

comme sur une lampe

qui brille dans un lieu obscur,

jusqu'à ce que luise le jour

et que l'étoile du matin

se lève dans vos cœurs.

 

Magnificat par le Chœur des Moines de l’Abbaye de Tamié

« Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

Il s'est penché sur son humble servante ;

désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !

Sa miséricorde s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.

Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour,

de la promesse faite à nos pères,

en faveur d'Abraham et sa descendance à jamais. »

Nous te rendons grâce, Maître de la vie et de la mort, car tu as relevé ton Fils de la tombe pour qu'il exulte en cris de joie au matin de sa Pâque. Quand viennent pour nous les larmes et que ta Face nous semble cachée, donne-nous de crier vers toi et de proclamer que ta fidélité nous relèvera, par le Christ notre Sauveur. Amen !