Notre-Dame de Pépiole Bienvenue dans notre chapelle

Jeudi de la Deuxième Semaine

Soleil Levant (par le Chœur de l’Abbaye du Bec Hellouin)


Béni de Dieu
En qui le Père se complaît,
Tu es venu baptiser l’homme dans ta mort,
Et le Jourdain baigna ton corps.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Justice du Royaume ;
Que nous chantions pour ton retour :

Béni soit au nom du Seigneur

celui qui vient sauver son peuple !

Rocher nouveau
D’où sort le Fleuve de la vie,
Tu es venu abreuver ceux qui croient en toi,
Et tu laissas s’ouvrir ton cœur.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Fontaine intarissable ;
Que nous chantions pour ton retour :

Béni soit au nom du Seigneur

celui qui vient sauver son peuple !

Le Psaume 33 – Voyez, le Seigneur est bon (par le Chœur des Moines de l’Abbaye de Tamié)


R/ Goutez et voyez comme est bon le Seigneur

2 Je bénirai le Seigneur en tout temps,
sa louange sans cesse à mes lèvres.
3 Je me glorifierai dans le Seigneur :
que les pauvres m’entendent et soient en fête!
4 Magnifiez avec moi le Seigneur,
exaltons tous ensemble son nom.
5 Je cherche le Seigneur, il me répond :
de toutes mes frayeurs, il me délivre.

6 Qui regarde vers lui resplendira,
sans ombre ni trouble au visage.
7 Un pauvre crie ; le Seigneur entend :
il le sauve de toutes ses angoisses.
8 L’ange du Seigneur campe à l’entour
pour libérer ceux qui le craignent.
9 Goûtez et voyez : le Seigneur est bon !
Heureux qui trouve en lui son refuge !
10 Saints, du Seigneur, adorez-le
rien ne manque à ceux qui le craignent.
11 Des riches ont tout perdu, ils ont faim ;
qui cherche le Seigneur ne manquera d’aucun bien.

R/ Goutez et voyez comme est bon le Seigneur

12 Venez, mes fils, écoutez-moi,
que je vous enseigne la crainte du Seigneur.
13 Qui donc aime la vie
et désire les jours où il verra le bonheur ?
14 Garde ta langue du mal
et tes lèvres des paroles perfides.
15 Évite le mal, fais ce qui est bien,
poursuis la paix, recherche-la.
16 Le Seigneur regarde les justes,
il écoute, attentif à leurs cris.
17 Le Seigneur affronte les méchants
pour effacer de la terre leur mémoire.
18 Le Seigneur entend ceux qui l’appellent :
de toutes leurs angoisses, il les délivre.
19 Il est proche du cœur brisé, il sauve l’esprit abattu.
20 Malheur sur malheur pour le juste, mais le Seigneur chaque fois le délivre.
21 Il veille sur chacun de ses os : pas un ne sera brisé.
22 Le mal tuera les méchants ; ils seront châtiés d’avoir haï le juste.
23 Le Seigneur rachètera ses serviteurs :
pas de châtiment pour qui trouve en lui son refuge.

Doxologie

 

 

« Dans le Christ, nous avons reçu notre part : suivant le projet de Celui qui mène tout au gré de sa volonté, nous avons étés choisis par avance pour être, à la louange de sa gloire ceux qui ont d'avance espéré dans le Christ. Dans le Christ, nous avons entendu la parole de vérité, l'Évangile qui nous sauve. »

Lettre de Paul aux Ephésiens 1,11-13

Cantique évangélique – Benedictus (par Le Chœur de l’Abbaye de Tamié)

Cantique évangélique (Lc 1, 68-79) – Benedictus – Cantique de Zacharie

Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,

qui visite et rachète son peuple.

Il a fait surgir la force qui nous sauve

dans la maison de David, son serviteur,

comme il l'avait dit par la bouche des saints,

par ses prophètes, depuis les temps anciens :

salut qui nous arrache à l'ennemi,

à la main de tous nos oppresseurs,

amour qu'il montre envers nos pères,

mémoire de son alliance sainte,

serment juré à notre Père Abraham

de nous rendre sans crainte,

afin que, délivrés de la main des ennemis, †

nous le servions dans la justice et la sainteté,

en sa présence, tout au long de nos jours.

Et toi, petit enfant, tu seras appelé

prophète du Très-Haut :

tu marcheras devant, à la face du Seigneur,

et tu prépareras ses chemins

pour donner à son peuple de connaître le salut

par la rémission de ses péchés,

grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,

quand nous visite l'astre d'en haut,

pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres

et l'ombre de la mort, pour conduire nos pas

au chemin de la paix.

Doxologie

Aujourd'hui, chaque jour, deux voies s'ouvrent devant nous :

nous pouvons nous enrouler sur nous-mêmes ou nous risquer à la confiance…

Dieu, garde-nous du repli et de l'aridité du cœur ;

guéris-nous de cette volonté crispée qui ne prend appui que sur soi,

guéris-nous de l'oubli de Toi…

Ouvre-nous aux vents du large comme aux défis et aux visages qui nous attendent ;

fais-nous pousser nos racines plus profond que les turbulences de la vie.

Dieu, fais-nous descendre en silence vers cette Source qui nous irrigue de l'intérieur :

accorde-nous au Souffle qui nous rend à notre vocation originaire.

Alors nous porterons en ce monde des fruits de douceur et d'espérance

pour la joie de toute humanité.

Nous t'en prions, Notre Père…

Notre Père (par Le Chœur de l’Abbaye de Tamié)