Notre-Dame de Pépiole Bienvenue dans notre chapelle

Vendredi 3 décembre 2021

Jésus était en route ; deux aveugles le suivirent, en criant : « Aie pitié de nous, fils de David ! ».

Quand il fut dans la maison, les aveugles l’abordèrent, et Jésus leur dit :

« Croyez-vous que je peux faire cela ? »

Ils répondirent : « Oui, Seigneur. » Alors il leur toucha les yeux, en disant : « Que tout se fasse pour vous selon votre foi ! »

Leurs yeux s’ouvrirent, et Jésus leur dit sévèrement :

« Attention ! Que personne ne le sache ! »

Mais, à peine sortis, ils parlèrent de lui dans toute la région.

 Compagnonnage des clairvoyants

Il nous faudrait toujours revenir à cette grande parabole de la foi et du discernement que sont les guérisons d'aveugles dans l'Évangile : « Alors Jésus leur toucha les yeux en disant : Qu'il vous advienne selon votre foi ».

C'est ici que commence le combat contre l'aveuglement spirituel qui peut prendre des formes multiples en nous.

« Le disciple n'est pas au-dessus du maître » (Luc 6,40) : consentir à ce que Jésus s'approche de moi et me révèle le point aveugle de ma vie, y appliquant l'onguent de sa bienveillance et de sa douceur. Aller à tâtons, mais sur la foi de sa parole, jusqu'à l'eau qui apaise et clarifie l'œil de mon cœur. Il est le Maître de la vie, « la lumière dans mes ténèbres » !

Puisque je marche désormais dans un « devenir-voyant », et non pas dans la possession illusoire d'une claire vision, détentrice de la vérité, aurais-je encore la prétention de guider un autre aveugle ? Non ! Nous irions tous deux jusqu'à la source de l'expérience vive du don de la lumière nouvelle…

« C'est pour un discernement que je suis venu en ce monde », nous dit Jésus (Jean 9,39) : il nous donne, en effet, de voir et d'ôter la poutre qui obstrue notre regard. Alors, nous pourrons désigner, de bas en haut, avec la délicatesse et la bienveillance qui viennent de lui, la paille ténue qui voile le regard du frère, de la sœur…

Si nous vivions ce compagnonnage des clairvoyants !

Chant : “Comme l'aveugle, je viens vers toi” par le Chœur Saint Ambroise, André Gouzes