Notre-Dame de Pépiole Bienvenue dans notre chapelle

Samedi 18 décembre 2021

Voici quelle fut l’origine de Jésus Christ. Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph ; or, avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
Joseph, son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement : il décida de la répudier en secret. Il avait formé ce projet, lorsque l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : “Le-Seigneur-sauve”), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Tout cela arriva pour que s’accomplît la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra et elle mettra au monde un fils, auquel on donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous. » Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit, et prit chez lui son épouse.

« Joseph, fils de David, ne crains pas »

De Joseph, l'homme aux songes nous ne savons que peu de choses !
Nous le voyons, en plein débat intérieur. A l'intime, dans une situation qui le dépasse, il s'interroge sur ce qu'il doit faire pour s'ajuster au désir de Dieu. Marie, sa fiancée, se trouve enceinte … Que faire ? Appliquer la Loi dans sa rigueur ou bien rester dans la discrétion et le respect, sans juger, sans condamner ?
Alors, dans la nuit de son savoir, dans l'incertitude, sa raison comme en sommeil, Joseph va se faire passif, vulnérable et réceptif : il va s'ouvrir à une Parole qui ne vient pas de lui.
Il demeure dans le silence. Il se fait tout écoute : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse. L'enfant qui est engendré en elle vient de l'Esprit (…) Tu lui donneras le nom de Jésus ».
Il entend et, au réveil, il met la Parole en acte. Tout est dit de lui. Après avoir traversé la nuit, il fait foi, il établit sa confiance en « celui qui donne la vie » « Voilà pourquoi il lui fut accordé d'être juste ». (Romains 4)
Dans la nuit et le silence, dans nos doutes et nos craintes, laissons nos questions travailler notre cœur, laissons la Parole venue d'en-haut nous rétablir dans la confiance pour que grandisse la Vie qui nous vient du Père.

Chant : “Mon Père, je m'abandonne à toi”  par la Communauté de l’Emmanuel