Notre-Dame de Pépiole Bienvenue dans notre chapelle

Mercredi 15 décembre 2021

15En ce temps-là, Jean le Baptiste appela deux de ses disciples et les envoya demander au Seigneur : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? »

Arrivés près de Jésus, ils lui dirent : « Jean le Baptiste nous a envoyés te demander : Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? »

À cette heure-là, Jésus guérit beaucoup de gens de leurs maladies, de leurs infirmités et des esprits mauvais dont ils étaient affligés, et à beaucoup d’aveugles, il accorda de voir. Puis il répondit aux envoyés : « Allez annoncer à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles retrouvent la vue, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle. Heureux celui qui ne trébuchera pas à cause de moi ! »

Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ?

Voici en question l’identité de Jésus. Une question posée noir sur blanc par Jean-Baptiste : Qui es-tu toi, Jésus ?

Comment Jean, le prophète qui a baptisé Jésus ne le sait-il pas !

Jean est en prison. Nous aussi, parfois, emmurés dans la prison de nos savoirs, ou de nos préjugés, nous voyons nos certitudes et notre espérance émoussées. Comment discerner le Royaume qui vient si nous demeurons aveugles à sa nouveauté ?

L'enseignement de Jésus, ses faits et gestes ne correspondent pas à la prédication et l'attente de Jean-Baptiste. Alors, ce Jésus, est-il bien le Messie que lui, Jean, a annoncé ?

Jean, le prophète, ne peut que faire confiance à ce Dieu auquel il croit comme nous y croyons.

De même que Jésus a foi, confiance en son Père : c’est là le fondement de sa mission.

Mais quelle est la réponse de Jésus à Jean Baptiste ?

Les aveugles retrouvent la vue et les boiteux marchent droit, les lépreux sont purifiés et les sourds entendent, les morts ressuscitent et la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres.

Jésus cite des thèmes évoqués en Isaïe 35.

Est-ce le message qu’attend le Baptiste ? Est-ce cette parole et ces actes qui lui feront croire que Jésus est celui qui devait venir ? Pas de réponse à cette question. De même la question reste posée pour nous : Jésus est-il celui qui devait venir ?

Allons-nous n'accepter qu'un message qui corresponde à nos critères, ou acceptons-nous d'être bousculés ?

En quelque sorte, à la question « qui es-tu ? », Jésus répond : Et vous, qui êtes-vous ?

Jésus me demande qui je suis, car mon identité dépend de ma vision du Christ, de ma relation avec lui. S'il n'est pour moi qu'un modèle que je dois reproduire sous peine du jugement, alors je connais la peur de la condamnation. S'il est pour moi la manifestation du don sans retour du Père et mon Sauveur, alors je vis et j'espère dans la paix et la joie.

 Chant : “Viens, Seigneur, ne tarde plus” par la Paroisse des Dominicains de Toulouse