Notre-Dame de Pépiole Bienvenue dans notre chapelle

Messe du Mercredi des Cendres

le 17 février 2021

L’imposition des Cendres : une invitation à marcher sur un chemin de conversion et de Carême

L'imposition des Cendres : une invitation à marcher sur un chemin de conversion et de Carême durant les 40 jours qui nous conduisent à la Semaine Sainte et à Pâques ! 

Prêts pour un changement de cap ! « Convertissez-vous et vivez ! » (Ez. 18, 32)

L'entrée en Carême : invitation au repentir et à la pénitence mais aussi à la joie et à la confiance ! Nous serons cendres mais destinés à la Résurrection !

Messe du Mercredi des Cendres le 17 février 2021

à 10h30 sur le parvis de la Chapelle

« Seigneur, Tu aimes tout ce qui existe et Tu n'as de répulsion pour aucune de tes œuvres ;

Tu fermes les yeux sur les péchés des hommes, Tu les invites à la pénitence et Tu leur pardonnes car Tu es le Seigneur notre Dieu » (Sg 11,24-27).

Compte tenu de la faible capacité d'accueil de la chapelle pour répondre aux contraintes sanitaires en vigueur et respecter les règles de distanciation physique, 

la messe initialement prévue à 17h00 est avancée à 10h30 en plein air pour permettre plus largement la procession d'imposition des Cendres à tous les fidèles.

Un peu d'histoire … « Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle »

Ce rite de l'imposition des Cendres est un geste d'une grande portée symbolique et riche de signification. Il marque l'entrée officielle en Carême et dans le cycle Pascal. Il peut tomber n'importe quel mercredi entre le 4 février et le 10 mars, en fonction de la date de Pâques. C'est le Pape Grégoire le grand (fin du VI° siècle) qui décida de rajouter quatre jours au Carême pour obtenir les quarante jours de jeûne en dehors des dimanches et avança ainsi le début du Carême catholique au mercredi. Cette pratique liturgique s'est généralisée dans l'Eglise à partir du XIè siècle. Les cendres dont le prêtre se sert pour marquer le front des fidèles proviennent de la combustion des rameaux d'olivier, de laurier, de buis…bénits le dimanche des Rameaux de l'année précédente.

Cette coutume de se couvrir la tête de cendres (et à l’origine de se revêtir aussi d’un sac) est une ancienne pratique pénitentielle qui remonte au peuple hébreu (Jonas 3.5-9 : Jérémie 6.26 ; 25- 34 ; Matthieu 1 1,21). Le même mot hébreu « aphar » se traduit par cendres et par poussière. Le rite de l'imposition des cendres vient nous rappeler notre condition humaine : sur cette terre, nous ne sommes que de passage et nous retournerons en poussière. Il vient aussi exprimer que nous sommes pêcheurs, appelés à nous convertir et à distinguer dans notre vie ce qui est important et ce qui n'est que poussière.

« Seigneur notre Dieu, Toi qui ne veux pas la mort du pécheur mais sa conversion, 

dans Ta bonté, exauce notre prière ; bénis les cendres dont nous serons marqués, nous qui venons de la terre et devons retourner à la terre. 

En nous appliquant à observer le Carême, puissions-nous obtenir le pardon de nos péchés et vivre de la vie nouvelle à l'image de ton Fils ressuscité ».

Prochainement les méditations et enseignements de Carême proposés par Sœur Frédérique.

Bien fraternellement

Sixième rencontre biblique – Lettre de Paul aux Romains (suite)

Sixième rencontre biblique – Lettre de Paul aux Romains (suite)

enseignement-partage animé par Sœur Frédérique OLTRA

 ,

Romains 8, 1-39  - La vie selon la grâce (2) - La vie du croyant dans l'Esprit


Cinquième rencontre biblique – Lettre de Paul aux Romains (suite)

Cinquième rencontre biblique – Lettre de Paul aux Romains (suite)

enseignement-partage animé par Sœur Frédérique OLTRA

 ,

Lecture de la lettre de Paul aux Romains 6-7 - La vie selon la grâce - L'affranchissement de la Loi


Nicole THOLOSAN à l’honneur

une amie de la chapelle, de longue date...

 

La crèche de Nicole THOLOSAN fait écho à celle de la chapelle